Une influenceuse bien connue a vécu une expérience traumatisante ce week-end et veut sensibiliser la population

Marie Maxime, influenceuse de 33 ans suivie par des centaines de milliers d’internautes sur les réseaux sociaux a vécu une expérience des plus traumatisante ce week-end à Montréal et elle a publié une vidéo sur TikTok qui a beaucoup fait réagir.

Nous avons communiqué avec Marie Maxime et voici ce qu’elle nous a raconté pour expliquer la publication de cette vidéo:

« Je n’étais même pas certaine de vouloir en parler, parce que j’avais un peu honte et je ne voulais pas que les gens me disent des méchancetés. Sur les réseaux sociaux, surtout TikTok, il y a beaucoup de haters. »

Dans sa vidéo, elle explique comment son vendredi soir dernier s’est transformé en enfer après être simplement allée manger avec un ami dans un restaurant très connu de Montréal.

« J’étais allée souper avec un ami, ensuite nous sommes allés faire un tour au Palma, un resto-bar à Montréal. À partir de ce moment, très rapidement, je ne me souviens plus de grand chose. Tout ce que je sais, c’est que trois autres hommes se sont joints à nous et que j’ai réussi à convaincre mon ami que je les connaissais. Alors que ce n’était pas vrai! Puisque je ne consomme plus depuis bien longtemps, il n’y avait aucune raison pour que je me sente comme ça. Le but de ma vidéo est surtout de faire prendre conscience que l’on est à risque tout le temps. Qu’il faut être vigilantes. J’ai été droguée. Je ne sais même pas comment. Mais le point c’est surtout que des gens peuvent vous vouloir du mal et mettre de la drogue même dans votre Perrier! »

Elle a dû être hospitalisée et bien que ce traumatisme a laissé beaucoup de douleurs physiques et mentales, les tests semblent indiquer qu’elle n’aurait pas été agressée.

Selon des sources du milieu hospitalier que nous avons contactées, les hôpitaux auraient reçus de nombreux patients ayant été intoxiqués par diverses substances en provenance de restaurant et de bars de Montréal et de Laval cette même fin de semaine!

Une enquête serait présentement en cours. En plus du « GHB » qu’on appelle souvent « la drogue du viol », d’autres substances, telles que le « Fentanyl » seraient en cause dans les cas d’empoisonnements criminels rapportés.

Nous envoyons beaucoup de courage à Marie Maxime et vous invitons à toujours user de prudence, surtout dans les lieux nommés dans la vidéo.

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois