Un membre d’Arcade Fire est dans l’eau chaude, étant visé par des allégations d’inconduite sexuelle

Un membre du groupe montréalais Arcade Fire fait présentement l’objet d’allégations d’inconduite sexuelle, selon ce que rapporte La Presse.

Ce sont quatre personnes en tout qui ont rapporté au média américain Pitchfork que le chanteur du groupe, Win Butler, avait eu des comportements inappropriés à leur égard.

En premier lieu, une personne qui se décrit comme non binaire soutient que M. Butler l’aurait agressée sexuellement à deux reprises en 2015. Au moment des faits, la personne en question avait 21 ans, tandis que le chanteur avait 34 ans.

M. Butler aurait glissé sa main dans son pantalon alors que ceux-ci s’étaient rejoints dans un bar, après s’être rencontrés lors d’un spectacle à Montréal.

Trois autres femmes affirment que le musicien aurait eu des comportements déplacés envers elles entre 2016 et 2020, alors qu’elles étaient toutes âgées entre 18 et 23 ans.

Les trois présumées victimes soutiennent que les échanges qu’elles ont eus avec M. Butler étaient inappropriés en raison de leur différence d’âge, du contexte ainsi que du statut de pouvoir qu’avait M. Butler.

Pitchfork a contacté le chanteur, mais celui-ci a complètement nié les allégations le visant.

« Je n’ai jamais touché à une femme contre son gré, et toute insinuation en ce sens est tout simplement fausse. »

« J’ai eu des relations consensuelles en dehors de mon mariage [avec Régine Chassagne, aussi membre d’Arcade Fire]. Il n’y a pas de manière facile de le dire, et la chose la plus difficile que j’ai dû faire a été de devoir faire part de cela à mon fils. La majorité de ces relations ont été de courte durée, et ma femme en est consciente – notre mariage a, dans le passé, été plus non conventionnel que d’autres », a-t-il indiqué.

Notez qu’au moment d’écrire ces lignes, ces allégations n’ont toujours pas passé le test des tribunaux. À suivre.

Source : La Presse

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois