Un bar très populaire de Montréal se dit victime d’harcèlement et dénonce certaines actions de la ville de Montréal

Il n’est pas méconnu que le « village » de Montréal, autrefois désigné comme le « centre-ville francophone de Montréal » – comprenant les environs de la rue Saint-Denis, de la station Berri-UQAM, de Beaudry et de Papineau – a subi des transformations marquées, devenant un quartier négligé, empreint de nostalgie pour une époque révolue. Cette évolution a laissé une empreinte perceptible sur de nombreux commerçants du secteur depuis plusieurs années.

La succession de fermetures d’institutions emblématiques, telles que le magasin centenaire Archambault avec son enseigne légendaire et le bar Le Saint-Sulpice, combinée à la détérioration du Village et de la place Émilie-Gamelin, suscite une profonde réflexion.

Il s’agit davantage que d’un simple déclin urbain. Ce quartier était autrefois le symbole d’une atmosphère romantique, que l’on pourrait qualifier de cœur culturel et social du Montréal francophone. Il palpitait culturellement, abritait des étudiants de l’UQAM et vibrissait au rythme de célébrations nocturnes.

Comme si cela n’était pas suffisant, certains établissements doivent négocier avec des citoyens harcelants qui ont comme unique but de nuire à certains commerçants.

En effet, c’est précisément le cas d’un bar très populaire dans le village gay de Montréal, le District Vidéo Lounge. À la suite d’une situation qui semble avoir pris des proportions démesurées et face à l’inactivité de la ville de Montréal, le bar en question s’est vu attribuer une lourde sanction pour ce que l’on pourrait appeler une chicane de voisinage.

Afin de dénoncer certaines mesures jugées aberrantes par les propriétaires, ceux-ci ont partagé la publication suivante sur les médias sociaux. La publication est rapidement devenue virale, et la communauté LGBTQ+ a vite réagi afin d’offrir leur soutien au propriétaire et aux employés de l’établissement.

« 🚨🚨🚨MESSAGE IMPORTANT🚨🚨🚨
Chère clientèle, compte tenu des règlements rigides de la Ville de Montréal et le harcèlement continu d’un citoyen avoisinant, c’est avec le cœur gros que le District Vidéo Lounge sera dans l’obligation de fermer ses portes à partir du 29 janvier jusqu’au 3 février 21h00.
Mise en contexte:
Depuis maintenant 6 ans, le District Vidéo Lounge est victime du harcèlement d’un citoyen habitant le quartier avoisinant notre établissement. Malheureusement, cette personne formule des plaintes [ de bruit ] de façon systématique à l’encontre du District Vidéo Lounge à la Ville de Montréal.
De notre côté, plusieurs démarches ont été entreprises afin de collaborer respectueusement avec la Ville de Montréal pour tenter de régler, à l’amiable, ce conflit persistant avec ce citoyen. Nous avons installé un meilleur système de son ainsi qu’une meilleure balance de son dans notre établissement afin de réduire le bruit extérieur. Nous avons pris soin de contrôler constamment les entrées et les sorties des personnes afin de faire résonner le moins de bruits possible à l’extérieur.
Nous avons aussi, à plusieurs reprises, collaboré avec le Service de police de Montréal afin de fournir des preuves de l’absence de bruits à l’extérieur de notre établissement. De plus, nous tenons à remercier le Service de police de Montréal pour son appui dans toutes nos démarches ainsi que leur professionnalisme dans la prise en charge des plaintes venant du citoyen en question.
Ainsi, malgré toutes les démarches employées et le désir de régler cette situation de façon professionnelle et courtoise, une sanction nous a été imposée due à la lourde rigidité des procédures administratives de la Ville de Montréal. Merci aussi à la Société de développement commercial du Village (SDC) pour son aide dans toutes ces démarches.
Nous connaissons déjà une énorme dévalorisation de notre Village depuis quelques années et il est impératif de dénoncer ces actes de harcèlement continu envers notre établissement. Nous croyons fermement que nous sommes un établissement bienveillant et respectueux de sa clientèle et des citoyen.nes qui l’entourent. Cette personne tente définitivement de détruire notre réputation construite en majorité grâce à vous, notre clientèle !
Nous vous invitons, si le cœur vous en dit, à partager cette publication et montrer votre solidarité à notre belle équipe de feu qui, en raison de cette sanction, ne pourra vous voir aussi souvent que désiré cette semaine !
On se revoit toustes samedi 3 février à 21h00 pour reprendre nos soirées ensemble.
Encore une fois, le District Vidéo Lounge sera au rendez-vous et ne se laissera pas intimider !
Toute l’équipe vous embrasse et on a hâte de vous revoir samedi soir !
La direction
Sous la publication, nombreux ont été a réagir face à cette situation:
« Vous n’avez pas de job à faire ciboire?! C’est quoi ce niaisage? Vous avez une job à faire. Svp fait la. Protège nos entreprises! »
« Tellement plate d’avoir à endurer ce genre de répréhension désolé et merci de continuer de divertir le quartier avec vos établissements de qualité ✌️« 
 » C’est assez impressionnant le double discours de la mairesse de Ville-Marie. D’un côté on doit accepter le déclin du village par le surnombre de sans abris pissant/chiant dans nos cours, de se laisser intimidé et d’avoir un sentiment d’insécurité grandissant et de l’autre coté de ne pas avoir cette compassion pour les entrepreneurs qui tentent de survivre dans ce village si dévalorisé. Comme si les citoyens « normaux » avaient moins de droits que les sans-abris (enduré jusqu’au point de déménager car on n’est plus capables de vivre dans un quartier bourré problème trop grand pour la petite gestion municipale des grattes papiers de la ville) »
 » C’est décourageant! Merci de dénoncer et j’ai partagé! 💜 »
« Solidaire avec vous ❤️❤️❤️ j’espère que la communauté au complet le sera 🙌 »

Si vous désirez soutenir les commerçants du village qui se battent contre l’inactivité de l’administration de la ville de Montréal à trouver des solutions pour régler plusieurs problématiques entourant ce secteur, on vous invite à partager en grand nombre la publication suivante, espérant que cela fera comprendre qu’il est temps de faire bouger les choses dans la bonne direction.

 

By Published On: janvier 29, 2024Categories: EvenementsCommentaires fermés sur Un bar très populaire de Montréal se dit victime d’harcèlement et dénonce certaines actions de la ville de Montréal

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois