Tiger Woods se trouve encore dans l’eau chaude

Le tigre est encore dans l’eau chaude, alors qu’il fait l’objet d’allégations pour avoir menacé une femme avec qui il a entretenu une relation de nature intime alors qu’elle travaillait pour lui.

Erica Herman allègue qu’il l’avait menacée de la congédier si elle refusait de ratifier une entente de confidentialité, un document qu’elle tente maintenant d’invalider. Elle aurait signé cette entente sous la contrainte selon son avocat Benjamin Hodas qui estime que la menace que Tiger Woods aurait fait de la congédier si elle ne ratifiait pas l’entente de confidentialité constitue un acte d’harcèlement sexuel.

« Un patron qui impose différentes conditions de travail à son employée à cause de leur relation de nature sexuelle constitue un acte de harcèlement sexuel »

Disons que le golfeur aurait eu une façon plutôt cavalière de mettre fin à leur relation. En effet, Woods aurait demandé à son avocat de se charger de lui annoncer leur rupture à un aéroport en octobre dernier, après lui avoir fait croire qu’ils profiteraient d’un week-end romantique. L’avocat l’a ensuite expulsée du manoir du golfeur valant 54 millions situé au nord de Palm Beach.

Quoi qu’il en soit, son ex conjointe le poursuit pour 30 millions de dollars américains et elle s’apprête à ajouter des charges.

Le tigre devrait peut-être apprendre à garder son bâton de golf dans son sac…

Source : La Presse

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois