L’influenceur Andrew Tate mis en examen pour trafic d’êtres humains et viols

L’influenceur masculiniste Andrew Tate fait face à des charges graves en Roumanie, comme l’a annoncé le parquet chargé de la lutte contre le crime organisé (DIICOT). Il est accusé d’organisation d’un groupe criminel, de trafic d’êtres humains et de viols. Arrêté en décembre dernier, lui et son frère Tristan sont maintenus en résidence surveillée, étant tous deux inculpés des mêmes infractions, selon le communiqué officiel.

En plus des accusations de violences sexuelles portées contre Andrew Tate par quatre femmes au Royaume-Uni, il est également poursuivi pour proxénétisme en Roumanie. Les enquêteurs soupçonnent les deux frères d’avoir mis en place un réseau au début de l’année 2021, non seulement en Roumanie, mais aussi dans d’autres pays tels que les États-Unis et le Royaume-Uni.

Les procureurs ont révélé que les frères Tate utilisaient la méthode du « loverboy » pour tromper leurs victimes, feignant des sentiments avant de les contraindre « par des actes de violence physique et de coercition psychologique » à participer à la production de films pornographiques. Trois des victimes ont déposé plainte.

Concernant les faits de viol, l’un des suspects est accusé d’en avoir commis deux fois, selon les informations du DIICOT. Deux femmes roumaines, arrêtées simultanément, ont également été inculpées dans cette affaire. Il s’agit d’une ancienne fonctionnaire de police et de la petite amie d’Andrew Tate. Les deux frères, qui clament leur innocence, sont en résidence surveillée près de Bucarest depuis fin mars, après trois mois de détention provisoire.

Andrew Tate est également confronté à des accusations de violences sexuelles remontant à la période de 2013 à 2016 au Royaume-Uni. Sa notoriété a d’abord été établie lors de sa participation à l’émission de téléréalité Big Brother au Royaume-Uni en 2016, mais il a été rapidement éliminé après la diffusion d’une vidéo le montrant en train de frapper une femme. Depuis, il s’est tourné vers les réseaux sociaux, où il exhibe ses muscles saillants, fume des cigares et fascine des millions d’adolescents avec ses voitures de luxe. Il y promeut des idées masculinistes et vend ses conseils aux hommes pour les aider à devenir riches. Son nom est l’un des plus recherchés sur Google. Par le passé, il a été suspendu de plusieurs plateformes de médias sociaux en raison de ses propos misogynes. Son compte Twitter, qui compte désormais près de sept millions d’abonnés, a été rétabli lors du rachat du réseau social par le milliardaire Elon Musk.

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois