L’ex d’Elisabeth Rioux restera en prison et voici pourquoi

On se souvient que l’ex-conjoint d’Elisabeth Rioux, Bryan McCormick, avait reçu une sentence de six mois de prison après avoir frappé, menacé de mort et étranglé plusieurs fois son ex-conjointe, et ce même pendant qu’elle était enceinte. Il aurait aussi menacé de la brûler vive ou même de l’achever d’une balle dans la tête.

Actuellement incarcéré, Bryan McCormick devra rester derrière les barreaux encore un moment dû à son manque d’efforts en matière de réhabilitation. Il ne pourra donc pas retrouver sa liberté après avoir purgé le sixième de sa peine.

Voici ce qu’on peut y lire dans la décision de la Commission québécoise des libérations conditionnelles concernant Bryan :

« Vous ne vous êtes mobilisé dans aucune mesure thérapeutique sérieuse avant l’incarcération. Vous ne produisez aucun renseignement permettant de croire que votre prise en charge pourrait s’amorcer au cours de la mesure libératoire que vous sollicitez. »

Le Journal de Montréal était présent durant l’audience et voici ce que les commissaires ont ajouté au sujet de l’ex-conjoint d’Elisabeth Rioux.

« La violence que vous avez déployée n’est pas situationnelle ou circonstancielle. Vous avez sciemment choisi la violence à l’égard de votre partenaire intime comme moyen de contrôler votre environnement conjugal. Les délits sont objectivement graves, de nature à laisser des séquelles importantes à la victime »

« Considérant l’ensemble des éléments du dossier […], la Commission considère que le risque de récidive que vous présentez est inacceptable compte tenu de la nécessité de la protection du public »

Pour sa part, Bryan McCormick a affirmé qu’il n’était pas une « personne violente » et a ajouté que la blessure à la lèvre d’Elisabeth Rioux avait été faite « en lui faisant un bisou ».

Source : Journal de Montréal

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois