Les yeux pleins d’eau, Guillaume Lemay-Thivierge annonce disparaître un moment pour « prendre soin de lui »

C’est ce vendredi soir que Guillaume Lemay-Thivierge s’est exprimé pour la première fois sur son fameux coup d’éclat du Gala des prix Gémeaux.

En effet, l’acteur et animateur était de passage sur le plateau de la nouvelle émission Le monde à l’envers, sur les ondes de TVA.

En entrée de jeu, Lemay-Thivierge a expliqué :

« Je me sens bien et je suis nerveux. Là je parle avec mon coeur, mais c’est la cinquième ou sixième fois que je m’invite sur scène alors que ce n’était pas prévu.

J’étais décidé à 50% quand je suis entré dans la salle. Ce genre de stunt c’est un peu comme un saut en parachute. Un moment donné, tu te lances et tu te dis, c’est peut-être un bon coup, c’est peut-être un mauvais coup, mais je ne le saura pas tant que je ne l’aurai pas essayé.

Mon amoureuse était là et elle ne le savait pas. C’est important de le dire. Elle n’était pas au courant, à peu près personne était au courant de ce que je m’apprêtais à faire. »

Alors que l’animateur Stéphan Bureau lui a demandé s’il se portait bien et s’il souffrait d’un burn-out, ou autre, Lemay-Thivierge a répondu :

« Probablement, mais ça ça dure depuis au moins un an. Il faut que je me soigne, il faut que je prenne soin de moi, il faut que je prenne un break. Si j’avais réfléchi plus longtemps et si je n’avais pas écouté mon désir de vengeance…»

« Je me suis senti pointé du doigt comme si je faisais quelque chose de vraiment mal. Toute ma vie j’ai essayé d’être le plus respectueux possible avec les gens. Je dois m’excuser à des gens, comme aux enfants de Louis et Véro, aux enfants de Guy A. parce qu’ils n’ont rien à voir avec cette histoire-là. Quand on voit notre père ou notre mère se faire attaquer, ce n’est pas agréable pour les enfants. »

« Aussi, aux documentaires que j’ai interrompu. Je ne savais pas du tout que j’interrompais ça et je m’en veux. »

Stéphan Bureau lui a alors demandé comment son amoureuse, Émily Bégin, aurait réagi si elle avait été au courant qu’il allait monter sur scène.

« Elle m’aurait dit non fais pas ça! », a répondu Guillaume.

« On fête les un an de la sortie dans La Presse comme quoi je n’étais pas vacciné. Je peux t’affirmer que j’ai passé une année un peu difficile. Je me suis senti pas mal tout seul. Ça fait quarante ans que je fais ça, j’ai été adopté par le public québécois, par les gens de l’industrie et je n’ai jamais voulu faire de mal à personne. »

« Je ne comprenais pas que le fait que je pense légèrement différemment puisse m’occasionner des problèmes énormes comme ceux-là. »

Il a ensuite ajouté qu’il y avait également une tentative de régler des comptes dans son intervention, notamment envers Guy A. Lepage.

« C’était une façon de dire à Guy A. qu’il m’avait blessé, que je trouve qu’il n’a pas été gentil, respectueux et qu’il s’est pris pour un autre. Je ne l’ai pas fait de la bonne façon, j’avais une crotte sur le coeur, j’étais encore blessé de mon année que j’ai passée et je l’ai crié de façon maladroite. »

Pour voir ou revoir l’entrevue complète de Guillaume Lemay-Thivierge à l’émission Le monde à l’envers, c’est ICI.

Source : Monde de Stars

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois