La victime d’Harold Lebel est la mairesse de Longueuil Catherine Fournier et elle sort publiquement pour partager ce qu’elle a vécu

L’ordonnance de la Cour qui protégeait l’identité de Catherine Fournier vient d’être levée ce matin, à la demande de cette dernière.

Ainsi, le Journal de Montréal pourra maintenant diffuser un documentaire que son Bureau d’enquête a réalisé, puisqu’il l’a suivie pendant tout le processus judiciaire.

Jusqu’à maintenant, au sujet de l’agression sexuelle survenue en octobre 2017, nous ne savions pas grand chose à part que l’agresseur Harold Lebel, ex -député de Rimouski, était bien repentant et avait été libéré après seulement 54 jours de détention.

La mairesse vient à l’instant de publier, sur sa page Instagram une publication où elle écrit, blanc sur noir, des mots en lien avec ce qu’elle a vécu et le processus qui s’ensuivit :

show_image_256669_5

show_image_256670_5

show_image_256671_5

show_image_256672_5

show_image_256673_5

show_image_256674_5

show_image_256675_5

show_image_256676_5

show_image_256677_5

Nous souhaitons bon courage à la mairesse de Longueuil ainsi qu’aux autres victimes qui doivent passer par ce même processus pour obtenir justice.

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois