La Ronde détruit un vestige de l’Expo 67 sans jamais avertir le public

Le Journal de Montréal nous apprend à l’instant que le minirail de La Ronde, construit pour l’Expo 67, est actuellement en train d’être retiré, et ce, de façon permanente, sans aucun avis au public par le parc d’attractions.

Nathalie Béland, directrice du marketing pour La Ronde (Six Flags) s’est entretenu avec le Journal de Montréal et elle à mentionné qu’ils ont essayé de trouver des solutions, mais que malheureusement, l’installation en question serait arrivée à la fin de sa vie utile.

show_image_195911_3

Le cabinet de la mairesse Valérie Plante s’est dit surpris de la décision et ne pas avoir été avisé. Ils ont mentionné au Journal de Montréal qu’il aurait aimé être avisés en amont des enjeux relatifs à la préservation du manège afin de pouvoir discuter des possibilités de préservation du train.

Julie Bélanger, fondatrice d’un groupe voué à la mémoire d’Expo 67, s’est exprimée sur la situation en entrevue avec La Presse.

« C’est sûr que c’est dommage qu’il disparaisse. C’est déjà exceptionnel qu’il se soit rendu à 58 ans d’existence […] avec nos hivers. »

Mme Bélanger aurait appris au début de novembre que la structure était en cours de démantèlement. Elle aurait aussitôt contacté le parc d’attractions afin de sauver tout ce qui pouvait l’être raconte-telle.

Elle a notamment pris contact avec Exporail, musée ferroviaire situé à Saint-Constant, sur la Rive-Sud de Montréal, afin d’explorer la possibilité qu’au moins une rame de train soit conservée. La porte-parole d’Exporail, Caroline Lebon, a confirmé que l’institution étudiait cette possibilité. « Le comité va étudier la requête cette semaine, on devrait avoir une réponse au courant de la semaine prochaine », a-t-elle dit à La Presse.

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois