La célèbre boisson Prime au coeur d’une controverse

La marque « Prime » fondée par les Youtubers Logan Paul et KSI fait l’objet d’une controverse. La boisson a été lancée dans une série de publicités du Super Bowl et est devenue virale (ce qui n’est pas surprenant compte tenu de qui l’a créée). Elle est essentiellement vendue presque partout et vous pouvez la trouver en ligne. Il est très difficile ainsi de séparer les catégories de boissons.

Cet été particulièrement, nous voyons partout ces bouteilles de boissons désaltérantes de la marque « Prime » dans les mains d’enfants de plus en plus jeunes.

@noovo.info

Une boisson énergisante popularisée par les youtubeurs Logan Paul et KSI fait l’objet d’un examen de la part des experts de la santé aux États-Unis. Certains produits de la marque PRIME contiennent une quantité potentiellement dangereuse en caféine. On t’explique! 👆

♬ son original – Noovo Info

La filiale de la boisson « Prime Energy » contient énormément de caféine. Plus précisément l’équivalent d’environ deux « REDBULL » ou six bouteilles de Coca-Cola.

show_image_287243_5

Le problème majeur vient du fait que la variété de boisson « Prime Hydratation » est à proprement dit esthétiquement identique à la variété « Energy » qui contient énormément de caféine et qui est seulement « déconseillée aux moins de 18 ans ».

Dimanche, le sénateur Charles Schumer a demandé au Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) d’enquêter sur PRIME, une marque de boisson fondée par les vedettes de YouTube Logan Paul et KSI, qui est devenue une sorte d’obsession parmi les jeunes adeptes des influenceurs.

« L’un des symboles les plus populaires de l’été pour les enfants n’est pas un vêtement ou un jouet, c’est une boisson, a affirmé M. Schumer, démocrate de New York. Mais attention aux acheteurs et aux parents, car cette boisson pose un grave problème de santé pour les enfants qu’elle cible avec tant de fébrilité. Une simple recherche de PRIME sur les médias sociaux génère une quantité impressionnante de contenus commandités, ce qui constitue de la publicité, écrit-il. Ce contenu et les affirmations qui y sont faites devraient faire l’objet d’une enquête, de même que les ingrédients et la teneur en caféine de la boisson énergétique PRIME.»

show_image_287224_5

Les représentants de la société, quant à eux, ont défendu le produit comme étant clairement étiqueté « déconseillé aux moins de 18 ans ».

Mais dans sa lettre à la FDA, M. Schumer affirme qu’il n’y a guère de différence notable dans le marketing en ligne des deux boissons, ce qui conduit de nombreux parents à croire qu’ils achètent un jus de fruits pour leurs enfants, alors qu’ils se retrouvent avec un « chaudron de caféine ».

Il est du devoir des parents de surveiller ce que consomme leurs enfants, mais quand un tel marketing devient autant trompeur, il y a lieu de s’inquiéter.

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois