Interceptée par la police, Rafaëlle Roy est accusée au criminel

Mardi soir avait lieu à Montréal le lancement de la nouvelle gamme de produit du très célèbre podcast S*xe Oral animé par Lysandre Nadeau et Joanie Grenier, alias Dre Point G.

Plusieurs personnalités connues étaient de la partie et selon les photos publiées sur Instagram par le site billie.ca, l’ambiance semblait festive et agréable.

show_image_316052_5

show_image_316053_5

show_image_316054_5

show_image_316055_5

show_image_316056_5

show_image_316057_5

(crédit photos Billie et Anne-Sophie Lamer)

Après l’événement, plusieurs personnes se sont regroupées dans un fast-food non loin de là et selon les dires de Rafaëlle Roy, elle aurait laissé le temps à l’alcool de « se dissiper ». C’est du moins ce qu’elle a cru à ce moment-là.

C’est une de nos sources qui nous a informés de la fin de soirée de la chanteuse et influenceuse Rafaëlle Roy en nous révélant qu’elle s’est fait intercepter par la police aux petites heures du matin, puisque ses plaques d’immatriculations n’étaient pas en règle.

Les policiers ont senti le besoin de l’interroger sur sa consommation d’alcool de la soirée et lui ont fait passer un test d’alcoolémie qu’elle a échoué. Elle a ensuite été emmenée au poste de police où elle a effectué un deuxième test qui aurait indiqué un taux d’alcoolémie de 0,13, ce qui représente 5 points au-dessus de la limite permise par la loi.

Nous avons contacté la principale intéressée et avons pu discuter avec elle au téléphone afin d’obtenir sa version des faits. Lors de cet échange, Rafaëlle a immédiatement tenu à être transparente avec nous et a confirmé les faits sans tenter de nier. Elle nous a également mentionné qu’elle souhaitait utiliser cet événement malheureux pour en faire quelque chose d’utile. Voici ce qu’elle avait à dire :

«C’est important pour moi de transmettre à travers cette leçon-là un message avec bienveillance: même si tu penses que t’es correct, même si t’as confiance en tes capacités et que tu te sens lucide, même si t’as laissé le temps passé, que t’as arrêté de boire avant la fin de la soirée, que t’as calé de l’eau, que t’as siesté, que t’as mangé… ne prends pas le risque. Parce que j’ai fait tout ça et ça n’a pas changé la finalité. Pis se faire arrêter, c’est pas le pire qui puisse arriver. Take care and think twice. It’s not worth it.»

Nous ne savons pas si la cause ira en procès ni même si la chanteuse plaidera coupable ou non; mais nous laisserons cette partie dans sa sphère privée.

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois