Huggy Wuggy: un nouveau phénomène viral inquiétant sur TikTok

Un tout nouveau phénomène viral sur les réseaux sociaux inquiète actuellement les parents ainsi que les professionnels du milieu scolaire.

Il s’agit de vidéos circulant sur TikTok et YouTube et qui mettent en scène un personnage du jeu vidéo d’horreur Poppy Playtime, originellement destiné à un public adulte.

Le personnage en question est Huggy Wuggy. Ce dernier apparaît dans des vidéos qui montrent également d’autres personnages qui sont quant à eux sortis d’émissions télévisées pour enfants, comme par exemple Peppa Pig.

Des internautes s’amusent à produire ces vidéos afin d’effrayer les enfants. Au départ, les vidéos semblent banales, jusqu’à ce que le personnage de Huggy Wuggy apparaisse et que cela devienne assez violent.

Le directeur de l’école primaire de l’Oasis, à Québec, mentionne être particulièrement inquiet des effets que peut avoir ce genre de vidéo sur les jeunes :

« Il y a présentement une vidéo qui circule sur YouTube et sur TikTok concernant un ours bleu qui incite les jeunes à poser des actions dangereuses. Des parents nous informent que le phénomène de l’ours bleu «Huggy Wuggy» serait connu dans notre école. Nous souhaiterions que vous portiez une attention toute particulière si vous en entendez parler. »

Toujours selon M. Gauthier, l’une des vidéos qui circulent abondamment présentement montre Huggy Wuggy chantonner des paroles telles que « des câlins et des meurtres » ou encore demandant aux internautes de « prendre leur dernier souffle ».

Joanie Plamondon et Joanie Mercier, des éducatrices spécialisées copropriétaires de la clinique psychosociale familiale La Valise aux Merveilles, à Québec, mentionnent qu’elles voient déjà les conséquences néfastes que peuvent avoir ces vidéos :

« On a des parents qui nous ont parlé de terreurs nocturnes qui avaient été créées dues au visionnement de vidéos telles que celles-là. Huggy devient beaucoup plus dangereux dans la petite enfance lorsque les mécanismes cognitifs des enfants ne leur permettent pas de faire la différence entre la fiction et la réalité. Les dommages psychologiques peuvent laisser des séquelles permanentes. »

Les deux femmes recommandent aux parents d’installer un outil de contrôle parental sur les appareils électroniques de leurs enfants et de surveiller attentivement tout ce que consomment leurs jeunes en ligne.

« Sans lui mettre des mots dans la bouche, il faut dans certains cas ne pas hésiter à retirer la tablette des mains de l’enfant, et lui faire comprendre que ce contenu n’est pas pour lui. »

Source : Radio-Canada

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois