Des nouvelles découvertes dans l’affaire Cédrika Provencher viennent d’être partagées

L’affaire Cédrika Provencher connaît un nouveau tournant avec la révélation d’ADN retrouvé sur des « pièces à conviction » sur le site des ossements de la jeune victime. L’avocat de Jonathan Bettez, suspect numéro un dans ce meurtre qui a marqué le Québec, a exposé ces développements lors d’une audience préliminaire au palais de justice de Montréal.

L’avocat, Me Jessy Héroux, a plaidé en faveur de la divulgation des résultats d’analyse de l’ADN, soulignant que cette information pourrait potentiellement disculper Jonathan Bettez. La question de savoir à qui appartient cet ADN reste toutefois sans réponse, alimentant le mystère entourant les circonstances de la découverte des ossements de Cédrika Provencher en 2015.

Cette révélation est intervenue au cours d’une audience préliminaire dans le cadre de la poursuite de 10 millions de dollars intentée par Jonathan Bettez et sa famille contre la Sûreté du Québec et le gouvernement. La plainte soutient que la vie de Bettez a été injustement ruinée en le présentant à tort comme le meurtrier de la fillette disparue en 2007.

Les débats ont porté sur des questions préliminaires de communication de preuves, et non sur le procès lui-même. Le camp Bettez réclame l’accès aux notes d’une enquêtrice de la SQ concernant les ossements de Cédrika Provencher. Le Procureur général du Québec (PGQ), représentant la SQ, s’y oppose, qualifiant la demande de « partie de pêche » des demandeurs.

Selon Me Héroux, la SQ pourrait détenir des preuves pouvant disculper Jonathan Bettez. L’avocat souligne également la possibilité que des éléments détenus par la SQ conduisent à la conclusion d’une mort accidentelle de la fillette.

La question du secret entourant les ossements de Cédrika Provencher a été au centre du débat lors de cette audience préliminaire. Me Héroux accuse la SQ d’avoir ignoré des éléments disculpatoires et de s’être acharnée sur Jonathan Bettez.

La saga judiciaire de Jonathan Bettez a commencé en 2016 avec des accusations de pornographie juvénile, mais en 2018, il a été acquitté. Bettez et sa famille ont ensuite intenté une poursuite en dommages, accusant la SQ de cruauté inouïe.

L’enquête se poursuit, avec des avocats s’efforçant d’obtenir des informations cruciales et des réponses sur les circonstances entourant la découverte des ossements de Cédrika Provencher.

Source: La Presse

By Published On: janvier 23, 2024Categories: NouvellesCommentaires fermés sur Des nouvelles découvertes dans l’affaire Cédrika Provencher viennent d’être partagées

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois