Charlotte Cardin fait régulièrement des cauchemars par rapport à La Voix

De passage au « Zach Sang Show », la chanteuse Charlotte Cardin raconte qu’elle fait encore des cauchemars sur le fait qu’elle aurait éventuellement pu gagner l’émission « La Voix » et être aux prises avec le contrat qui vient avec.

Celle qui faisait partie de la première édition du désormais célèbre télé-crochet, finaliste pour l’équipe « Marie-Mai » n’avait pas gagné, puisque c’est Valérie Carpentier, la finaliste d’Ariane Moffat qui avait remporté les honneurs.

Ceci dit presque une bénédiction pour Charlotte, puisque celle-ci nous explique que même si tous les participants de l’émission doivent signer exactement le même contrat au départ, le ou la gagnant.e se retrouve avec des restrictions beaucoup plus intenses que les autres.

Il est vrai que la Charlotte qui a participé à l’émission et qui a chanté à la finale la composition de Marie-Mai « J’attends » n’a rien à voir avec la chanteuse que nous connaissons aujourd’hui, qui a son propre style et avouons que ça aurait été un énorme gâchis que celle-ci ne puisse devenir librement ce qu’elle est devenue aujourd’hui en tant qu’artiste.

Dans l’entrevue avec Zach Sang, elle explique que le gagnant a un contrat vraiment restrictif.

« C’est un contrat qui n’est vraiment pas en faveur de l’artiste et vous êtes coincés pour quatre ou même cinq albums avec un label qui n’est pas nécessairement le meilleur label avec qui un artiste peut signer. Je pense à ça tous les jours! »

« Et dès que vous avez gagné, ils veulent que vous sortiez un album dans les six mois qui suivent, car il ne faudrait pas que les gens vous oublient. Alors des gens écrivent des chansons pour vous. Moi je savais déjà que je voulais écrire mes propres chansons»

Charlotte a mis trois ans après l’émission avant de savoir vraiment ce qu’elle voulait présenter au public. Et le succès qu’elle connaît aujourd’hui ne serait vraiment pas pareil si elle avait gagné à l’émission.

« Je pense à ça tout le temps et je remercie Dieu de ne pas avoir gagné ».

Comme quoi parfois; gagner c’est perdre au final.

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois