Brendan Mikan dit sa façon de penser à Ally d’OD

Dernièrement, dans ses stories sur Instagram, Ally d’Occupation Double Martinique s’exprimait sur la saga de l’intimidation, mentionnant que les gestes d’Isaack, Philippe et Félix n’étaient pas vraiment de « l’intimidation » selon elle.

Plus tard, Brendan Mikan avait dit ce qu’il pensait des propos d’Ally (pour plus de détails, vous pouvez consulter l’article que nous avions fait ICI).

Par ailleurs, alors qu’elle était de passage au balado Prends Un Break avec Félix tout récemment, Ally a été invitée à s’exprimer sur ce qu’avait dit Brendan à son égard.

« Brendan Mikan, qui a la mauvaise habitude de ne jamais se mêler de ses affaires, a décidé que je devais être la représentante de la communauté LGBTQ+ parce que je suis une femme trans. Donc, moi fallait absolument que tout ce que je dise ce soit pour tout le monde de la communauté LGBTQ+ », a-t-elle notamment mentionné.

Elle a ensuite ajouté que si elle avait qu’une seule chose à dire à Brendan, ce serait : « Mêle-toi de tes c*liss d’affaires ».

Si vous souhaitez voir l’extrait, c’est juste ici, à partir de 1:35:00 :

Par ailleurs, à l’occasion d’une petite séance de questions / réponses (Q&A) sur son Instagram, Brendan s’est fait demander par l’un(e) de ses abonné(e)s ce qu’il pense des propos qu’Ally a tenus à son égard lors du podcast.

Voici ce qu’il avait à dire :

« Gros LOL. Ça fait plusieurs fois qu’on me pose cette question-là, donc je vais répondre. Écoute, moi non plus j’ai pas la langue dans ma poche.

Elle veut que je me »mêle de mes affaire», ben arrête de faire des trucs publics wack pis le monde va rien dire. Ça me fait tellement rire, ça fait des trucs wack publics, là il y a plein d’articles, le monde en parle, mais là après c’est fâché. Mais c’était ça ton but premier, tu voulais de l’attention, là tu en as, pis t’es mad.

Dis-le en privé tes affaires wack pis personne va rien dire. Je comprends pas pourquoi tu fais des trucs en public pis après t’es comme »ben là, parlez-en pas». Ben cr*ss, publie le pas en story ou sur les réseaux pis le monde en parlera pas. Ah ben, la solution était facile à trouver! »

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois