Après avoir fait une fortune en vendant ses pets, une influenceuse trouve un autre moyen de se faire de l’argent

Après avoir fait fortune en vendant ses flatulences dans des bocaux, Stephanie Matto, une femme du Connecticut, aux États-Unis, a dû arrêter après s’être retrouvée à l’hôpital en raison de crampes liées à sa diète « pétoricole ».

En effet, la jeune femme de 31 ans se nourrissait seulement de bines, d’oeufs et de boissons protéinées, afin que ses pets sentent le plus mauvais possible. Elle a donc dû arrêter puisque sa diète lui occasionnait des problèmes de santé.

Cependant, elle a trouvé un nouveau moyen de se faire de l’argent : vendre la transpiration de ses seins.

Mme Matto peut se faire jusqu’à 5000 $ par jour, puisqu’elle vend ses pots de sueur pour un montant de 500 $ chaque.

https://www.instagram.com/reel/Cd1EguEP62c/?utm_source=ig_web_copy_link

https://www.instagram.com/reel/CdyORvLLXt1/?utm_source=ig_web_copy_link

Dans une entrevue avec Jam Press, Mme Matton s’est confiée sur ce travail.

« J’adore m’asseoir au bord de la piscine, mais c’est aussi un travail difficile, ne vous y trompez pas. […] Parfois, le temps qu’il faut [pour remplir un bocal] peut varier, car cela dépend de plusieurs facteurs scientifiques, principalement la chaleur, les mouvements et mon degré d’hydratation. »

« J’essaie de boire beaucoup d’eau et de m’asseoir autant que possible en plein soleil. J’aime m’appeler l’érable humain et le sein transpire ma sève – je m’assieds là et recueille ma sève de la même manière qu’un érable. »

Toutefois, le fait qu’elle doit rester longtemps au soleil amène sa part de risques :

« J’essaie également de pratiquer ce métier de la manière la plus sûre possible avec un bon hydratant SPF, mais après la semaine dernière, j’ai appris qu’un simple SPF 30 ne me protégerait pas, car je me suis brûlé la poitrine assez gravement. Avec la transpiration des seins, je veux faire les choses correctement. Je veux être intelligente, commencer lentement et avoir une croissance durable qui ne submerge pas mon corps. »

Source : Ayoye

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois