Alexandre d’OD devra faire face a la justice concernant de graves accusations

Une affaire judiciaire a récemment éclaté à Montréal, impliquant Alexandre Patry Poirier, un ancien candidat d’Occupation Double qui avait été expulsé de l’émission vu son comportement agressif. Voila qu’on apprend qu’il est maintenant accusé de plusieurs chefs d’accusation criminels à la suite d’une altercation avec un certain Pascal Desrochers. Les détails de l’incident, les accusations portées contre l’accusé et ses réponses suscitent de vives interrogations.

Selon des informations révélées par Le Journal de Montréal, Alexandre Patry Poirier fait désormais face à quatre chefs d’accusation criminels en lien avec une altercation survenue à Montréal. Deux de ces accusations concernent des voies de fait, une autre est liée à des menaces proférées, et la dernière découle de présumées lésions corporelles infligées à Pascal Desrochers. Les documents de cour détaillent les allégations, incluant des descriptions spécifiques de l’incident, notamment le fait qu’Alexandre Patry Poirier aurait étouffé, suffoqué et étranglé Pascal Desrochers lors de l’altercation.

Interrogé sur ces accusations par l’équipe du Journal de Montréal, Alexandre Patry Poirier a fermement nié les faits reprochés. Dans une déclaration à un de leurs représentants, il a exprimé son ignorance totale des accusations portées contre lui, allant jusqu’à affirmer qu’il n’avait jamais eu connaissance de son statut d’accusé au criminel. Il a également prétendu ne pas connaître la victime présumée, Pascal Desrochers, et a déclaré n’avoir eu aucun contact avec les autorités policières.

Cependant, un document judiciaire révèle une contradiction frappante dans les déclarations d’Alexandre Patry Poirier. En effet, ce document atteste que le trentenaire s’était bel et bien présenté devant le tribunal le 27 janvier 2022, où il avait plaidé non coupable à l’ensemble des accusations portées contre lui. Cette présence en cour contredit ses affirmations précédentes selon lesquelles il n’avait jamais été informé de sa situation judiciaire.

Malgré les dénégations véhémentes d’Alexandre Patry Poirier, il devra faire face à la justice dans les mois à venir. Son procès pro forma est prévu pour le mois de septembre. Cette affaire continue de susciter l’intérêt et soulève des questions sur la véracité des déclarations de l’accusé ainsi que sur la nature des preuves documentaires présentées devant le tribunal. La confrontation entre les affirmations de l’accusé et les éléments probants du dossier promet d’être au coeur des débats judiciaires à venir.

Source: Journal de Montréal

À propos de l’auteur: QcScoop

Votre gossip girl quebecois